Kingdoms Associated Press

View this kingdom dispatches

29/11/1462 Guerre froide à Nantes


Paris (AAP) - Les suites de la guerre berrichonne ont donné lieu à une forte période de tensions entre le duché d'Anjou et les partisans de la libération berrichonne aux abords de Nantes, manquant de déboucher sur un conflit ouvert.

Le 25 octobre, le duc berrichon déchu Georges Le Poilu quitte la ville de Bourges, encore sous régence française, en direction de l'ouest en compagnie de cinq lances berrichonnes composées de soldats et civils. Deux jours plus tard, ce sont huit lances de l'alliance Fatum qui quittent la ville bretonne de Rohan en direction du sud. Rapidement inquiétés par ces mouvements, l'Alençon ferme ses frontières, les armées royales, le Maine et la Touraine se mobilisent, tandis que la Normandie alerte ses mairies et ses citoyens sur l’imminence d'une « attaque Fatum » sur ses terres. L'inquiétude et la mobilisation des duchés voisins augmentent lorsque, le 1er novembre, toutes les lances, l'armée « Les Bisous Ours » du breton Lemerco et les armées « Fatum » et « Fatum II », disparues depuis deux mois, se retrouvent sur le nœud breton de Nantes.

Plus de cent-dix combattants sont alors réunis, dont près de soixante-dix brigands de l'alliance Fatum, trente-cinq berrichons et plus d'une dizaine d'indépendants angevins et bretons. Ces derniers prêts au départ, l'Anjou suspend l'opération de « libération » du Berry alors qu'aucun accord n'a encore été trouvé entre les partisans de la libération et l'archiduchesse d'Anjou. En effet, cette dernière ayant jusqu'alors refusé toute aide et implication de son duché dans cette guerre, par crainte d'une réaction française, l'armée angevine « Coin Coin IV » se mobilise sur sa capitale afin de barrer tout passage depuis Nantes aux combattants. Le 1er novembre, le duc berrichon, au nom de l'amitié historique liant leurs deux duchés, appelle l'archiduchesse angevine à n'entreprendre aucune action hostile contre les trois armées positionnées à Nantes en cas de passage par celles-ci en terre angevine. Cette demande est alors catégoriquement refusée par l'archiduchesse angevine qui reproche au duc de vouloir violer ses terres avec la complicité implicite de la Bretagne et affirme prévoir en défendre l'intégrité contre toute tentative d'intrusion.

Quatre jours durant, les armées de Nantes et celle d'Angers se font face. Toute tentative de négociations échouant (et le royaume de France, conscient de cette tension, faisant pression sur l'Anjou pour qu'il maintienne ce blocage), un conflit ouvert et incertain entre elles est craint et envisagé par nombre des belligérants. La situation se débloque d'elle-même par la séparation le 5 novembre des forces présentes à Nantes. Alors qu'elles font route vers leur duché occupé, les lances berrichonnes sont pour la plupart attaquées par l'armée tourangelle « Pacificatoria » aux alentours de Loches. Les deux armées Fatum se dissolvent d'elles-même à Fougères le 16 novembre, avant que les brigands de l'Alliance du même nom ne se dispersent également.

Le même jour, un petit groupe de berrichons s'empare et pille la ville angevine de Craon pendant que le duc berrichon Georges Le Poilu « remercie officiellement les volontaires berrichons, bretons et Fatum qui se sont mobilisés et réunis à Nantes pour venir en aide au Berry » et « condamne la trahison angevine qui, au lieu de venir aider le Berry a choisi d'aider le camp français en refusant le passage des 3 armées de libération » en « prenant acte de cette trahison angevine, de leur compromission avec Paris et actant la fin de la vieille amitié et alliance entre ces pays ». En réponse, l'archiduchesse angevine Calyce condamne la volonté berrichonne d'avoir « voulu leur forcer la main » aux portes d'Angers et assume la légitimité de sa fermeté d'alors. Enfin, le 20 novembre, c'est l'Eldorado, vieux groupe de brigands, évoquant le souvenir de son ancien allié, le Ponant, qui « déplore et condamne la récente attitude angevine face à la tentative de libération de Bourges ».

Si la situation berrichonne semble toutefois se stabiliser et se libérer en interne, face aux conflits et au récent manque de solidarité entre comtés et duchés indépendants, il est fort à parier que les revendications indépendantistes dans le Royaume et la crainte qu'elles ont pu inspirer perdent leur importance d'antan, si ce n'est la proximité et la persistance d'alliances purement brigandes telles que Fatum.

LB, pour l'AAP.

Cours

Product Price Variation
Loaf of bread 6.02 0.11
Fruit 8.34 -1.37
Bag of corn 2.85 -0.23
Bottle of milk 9.5 -0.06
Fish 18.17 -0.13
Piece of meat 17.6 -0.34
Bag of wheat 11.08 -0.12
Bag of flour 12.74 -0.07
Hundredweight of cow 22.96 0.01
Ton of stone 9.57 0
Half-hundredweight of pig 15.51 0
Ball of wool 10.81 0
Hide 16 0
Coat 49.5 0
Vegetable 10.65 -0.1
Wood bushel 4.37 -0
Small ladder 20.07 0
Large ladder 69.51 -0
Oar 20 0
Hull 36.49 0
Shaft 7.71 0
Boat 102.71 4.97
Stone 24.22 -4.85
Axe 155.96 0.06
Ploughshare 15 0
Hoe 30 0
Ounce of iron ore 9.86 -0
Unhooped bucket 21.73 0.02
Bucket 37.14 0.54
Knife 17.86 0.01
Ounce of steel 46.76 0
Unforged axe blade 54.14 0
Axe blade 119.69 0
Blunted axe 120.07 -0.42
Hat 54.18 0.02
Man's shirt 118.56 -0.03
Woman's shirt 119 0
Waistcoat 140.53 0
Pair of trousers 75.71 -0
Mantle 263.57 0
Dress 266.2 0
Man's hose 46.52 0
Woman's hose 45.77 0
Pair of shoes 28.64 0
Pair of boots 84.18 0
Belt 45.13 0
Barrel 14.54 0
Pint of beer 0.86 0
Barrel of beer 63.96 0
Bottle of wine 2.31 0
Barrel of wine N/A N/A
Bag of hops 20.18 0
Bag of malt 10 0
Sword blade 101.19 0
Unsharpened sword 169.69 0
Sword 157.45 0
Shield 43.86 -0
Playing cards 95.95 0
Cloak 177.02 0
Collar 71.54 0
Skirt 141.78 0
Tunic 223.11 0
Overalls 114.71 0
Corset 117.34 0
Rope belt 52.5 0
Headscarf 45.65 0
Helmet 163.69 0
Toque 44.4 0
Headdress 81.52 0
Poulaine 67.13 0
Cod 11.36 0
Conger eel 12.95 0
Sea bream 18.35 0
Herring 17.41 0
Whiting 17.42 0
Skate 17.21 0
Sole 18.19 0
Tuna 18.41 0
Turbot 18.02 0
Red mullet 16.76 -0
Mullet 18.29 0
Scorpionfish 20.5 0
Salmon 16.62 0
Arctic char 12 0
Grayling 17.45 -0.01
Pike 17.94 0
Catfish N/A N/A
Eel 17.88 -0
Carp 17.09 -0
Gudgeon 17.71 -0
Trout 17.99 0
Pound of olives 13.3 0
Pound of grapes 8.09 -0.04
Sack of barley 10.67 0
Half-hundred weight of goat carcasses 19.02 0
Bottle of goat's milk 12.87 0
Tapestry 121.85 0
Bottle of olive oil 124.03 0
Jar of agave nectar N/A N/A
Bushel of salt 18.2 0
Bar of clay 2.87 0
Cask of Scotch whisky 92.1 0
Cask of Irish whiskey 129.67 -1.88
Bottle of ewe's milk 12.8 0
Majolica vase 10 0
Porcelain plate N/A N/A
Ceramic tile N/A N/A
Parma ham 90.54 0
Bayonne ham 53.42 -2
Iberian ham 67.72 0
Black Forest ham 81.4 0
Barrel of cider 64.59 0
Bourgogne wine 81.3 0
Bordeaux wine 54.2 -0.01
Champagne wine 162.59 0
Toscana wine 33.79 0
Barrel of porto wine 93.6 0
Barrel of Tokaji 159.99 0
Rioja wine 175.13 0
Barrel of Retsina 27.23 0.02
Pot of yoghurt 106.77 0
Cow's milk cheese 87.58 0
Goat's milk cheese 110.9 0
Ewe's milk cheese 92.93 0
Anjou wine 64.88 0
Ewe carcass 15.56 0
Mast 459.84 0
Small sail 208.05 0
Large sail 873.43 0
Tumbler of pulque N/A N/A
Jar of pulque N/A N/A