Kingdoms Associated Press



11/12/1465 Elections au conseil du Duché d'Anjou : PLOP ! recueille la majorité absolue des sièges

PARIS (AAP) - La liste PLOP ! est arrivée en tête lors de l'élection au conseil de Duché d'Anjou, et obtient la majorité absolue des sièges. Elle pourra donc gouverner seule.

Répartition des suffrages exprimés :

1. "PLOP !" (PLOP !) : 100%

La répartition des sièges au scrutin à la proportionnelle conduit à une nouvelle répartition des postes du conseil :

1 : Gerfried (PLOP !)
2 : Katina_choovansky. (PLOP !)
3 : Marc_le_jeune (PLOP !)
4 : Kayhan (PLOP !)
5 : Shanephillips (PLOP !)
6 : Eireen. (PLOP !)
7 : Fraj (PLOP !)
8 : Diovannella (PLOP !)
9 : Le_lorrain (PLOP !)
10 : Marzina (PLOP !)
11 : Ben_de_sarthe (PLOP !)
12 : Alatariel (PLOP !)

Les membres du conseil reconnaîtront le prochain Duc d'ici à deux jours. Ce dernier devra alors présenter ses hommages à son souverain, et nommer aux principales charges du Duché.

10/12/1465 La France a un incroyable métier - Croque-mort

La France a un incroyable métier – Croque-mort

Paris (AAP) - En ces temps de Noël qui sentent le sapin, notre brave journaliste à croquer est de retour pour un entretien mortel. Non, il ne cherche pas à se vanter (et d’ailleurs on ne sait toujours pas pourquoi il parle de lui à la troisième personne), mais fait un coup d’essai (décès !) pour introduire son article avec des jeux de mots d’enfer. Oui, aujourd’hui, nous faisons la rencontre d’une croque-mort ! Préparez-vous donc à lire un article qui va faucher vos préjugés.

AAP : Croque-mort, donc. Il y a quelque chose d'à la fois un peu grotesque dans le terme, et également de quelque peu effrayant. Croquer les morts... Vous n'avez pas de tendances cannibales, j'espère ? (Il rit nerveusement)

Marvailh : (riant aussi) Non, rassurez-vous. Ce n'est que superstition. Avec les progrès sans cesse croissants de la médecine, rien de tel pour vérifier qu'un être vit que de prendre simplement son pouls, n'est-ce pas ? Mais les gens s'attendent à ce petit geste, de croquer un doigt de pied du mort, alors certains d'entre nous le font toujours. Ça fait partie du folklore et ça justifie notre salaire, vous voyez ?

AAP : Ah, oui... Le folklore. Croquer des pieds de cadavre. C'est, ahah, hum. Oui, donc, après cela, une fois que votre mort est bien mort, qu'en faites-vous ?

Marvailh : La première étape, la plus dure, est celle du transport jusqu'à mon atelier. Généralement, les gens n'aiment pas trop voir un membre de leur famille défunt se faire trimbaler dans les escaliers, passer les portes souvent avec difficulté, pour finir à l'arrière de ma charrette. Alors je leur demande de patienter dans une pièce calme, et surtout loin de mon trajet. Je travaille seule, mais j'arrive toujours à engager des jeunes pour m'aider. Un corps pèse lourd, mais un corps mort, c'est très lourd. Et puis, j'aime bien voir les jeunes hommes au travail (Elle cligne de l'œil). Une fois que le défunt est installé dans ma charrette, je l'emmène chez moi, oui je travaille chez moi, et je le prépare pour la cérémonie. Il faut conserver le corps au maximum, ou au moins donner l'illusion qu'il le soit. J'utilise tout un tas de produits aux noms compliqués, à base de plantes et de craie. L'idée, c'est de le rendre presque vivant, comme simplement endormi. Bien sûr, personne n'est dupe, mais c'est toujours plus agréable que de voir du noir apparaître un peu partout sur la peau, n'est-ce pas ? Bien entendu, une protection est obligatoire pour éviter de devoir m'enterrer moi-même, haha ! Hem... Je me lave les mains avant et après chaque ingrédient différent, je porte un masque et une blouse. Même mort naturellement, un cadavre est une source incroyable de vermine, vous voyez, et si on ne prend pas les précautions adéquates, ça peut vite tourner au drame. L'opération du soin au mort a aussi pour but d'empêcher que cette vermine ne se répande, notamment pendant la cérémonie avec toute la famille présente.

AAP : Pourquoi transporter le corps chez vous ?

Marvailh : Eh bien, bien que pour les gens, le respect aux morts soit très important, ils n'aiment pas vraiment leur compagnie. Voir quelqu'un maquiller feu leur père ou leur mère dans leur salon les fait souvent faire demi-tour d'un air dégoûté, ou, pour les jeunes filles, carrément tourner de l’œil. C'est comme ça. Ils passent leur vie à dire à leurs proches qu'ils les aiment, mais quand il faut leur donner un dernier petit soin, c'est comme si on les forçait à plonger les mains dans le purin. C'est triste, mais c'est comme ça.

AAP : Hum, je vois. Et ensuite, que se passe-t-il ?

Marvailh : Ensuite, et bien, il y a la cérémonie, les prières, les discours, et puis la mise en terre, tout ça, enfin, vous savez. En tant que charpentière, je fabrique moi-même les cercueils. J'en ai en réserve, pour les familles les plus démunies, mais les familles riches me commandent la plupart du temps du sur-mesure. Des fois, j'ai des commandes farfelues, comme par exemple, une dame qui souhaitait un cercueil en forme de Y pour sa belle-fille décédée. Je ne pouvais pas refuser, vous voyez, elle l'a payé le double de son prix... Je n'ai pas cherché le fin mot de l'histoire, mais cette commande me fait toujours rire quand j'y pense ! J'espère qu'elle a aussi fait rire le Très-Haut...

AAP : Oui, c'est pour le moins original... Mais tenez, puisque vous mentionnez le Très-Haut, parlons-en ! Votre rôle auprès des morts prend nécessairement en compte la religion, j'imagine ? Quels sont les liens que vous pouvez entretenir avec les curés par exemple ?

Marvailh : Question épineuse, Arnauld. Nous sommes malheureusement dans un royaume libre, et chacun peut croire ou non en la puissance du Très-Haut (Elle secoue la tête et soupire). Personnellement, j'y crois. Et je considère ceux qui ne partagent pas cet avis comme de pauvres âmes perdues. Ils sont bien plus nombreux qu'on ne le pense. Tout ça pour vous répondre que mes liens avec les curés peuvent différer selon ma clientèle. Pour les croyants, il y a un curé à la cérémonie. Enfin, s'ils ne sont pas occupés à confesser ou à absoudre les péchés des gens, bien sûr ! C'est devenu un vrai souci quotidien, cette histoire, hein ? Enfin bref. Pour les non-croyants, évidemment, il n'y a pas de curé. Les religieux sont généralement compréhensifs, et ils tiennent compte des croyances des défunts et de leurs familles. Après, mon cas est celui d'une simple femme qui ne cherche qu'à éviter que les cadavres s'entassent dans les rues. J'ai des collègues autrement plus étranges, qui, eux, ont certainement des problèmes avec la religion et ses représentants. Leurs pratiques sont moins... plus... enfin, disons qu'ils effrayent facilement les enfants, quoi.

AAP : Du croque-mort au croque-mitaine... Rassurant ! Dites-moi, comment vous êtes-vous retrouvée à exercer ce métier ? Par vocation, par défaut ? Quel type d'apprentissage avez-vous suivi ?

Marvailh : Je suis complètement autodidacte. Vous avez, quand on aime la bière, on aime toutes les bières (Rires). Non, sérieusement, j'habitais Brest à l'époque, au début des années cinquante, et un jour, j'ai trouvé un cadavre que quelqu'un avait posé devant le portail du cimetière, comme ça, là. Ne trouvant pas ça hygiénique du tout, je l'ai traîné à l'intérieur, j'ai creusé un trou et je l'y ai déposé, avant de le recouvrir de terre. Il n'a pas eu de cercueil, ni d'hommage, ni de pierre tombale. Je n'ai même jamais su son nom. J'ai juste voulu éviter qu'il ne répande une épidémie dans la ville. Vous savez, c'est surtout pour ça que je fais ce métier. Je suis aussi des études de médecine à côté, et on nous y apprend que les cadavres laissés à l'air libre peuvent faire des ravages sur les vivants. Et puis, je trouve que ces deux métiers se combinent bien. Rien ne se perd, tout se transforme, après tout !

AAP : C'est très juste... En fait, derrière l'image assez lugubre de votre profession, il y a un véritable altruisme. Quelles autres qualités faut-il, selon vous, pour être un bon croque-mort ? Avoir le cœur bien accroché, sans doute ? Le vôtre ne se soulève jamais quand vous manipulez des morts peu ragoûtants ?

Marvailh : Oui, c'est tout à fait ça, de l'altruisme ! Vous savez, des collègues, j'en ai croisé quelques-uns, et tous sont bien différents. Il y a les ésotériques, les pragmatiques et les compatissants. Je fais partie des pragmatiques : si on ne fait rien, le corps pourrit, contamine son environnement, et c'est la misère pour les médecins après. Les ésotériques se prennent pour la Grande Faucheuse, ils s'habillent de noir, portent une capuche, ont des tics de langage, enfin, vous voyez. Ce sont ceux qui font peur aux enfants dont je vous parlais tout à l'heure. Les compatissants, eux, ce sont les plus rares, ceux qui se préoccupent vraiment du bien-être des familles des défunts, qui les rassurent, les réconfortent. Donc, finalement, il n'y a pas de qualité propre au croque-mort, chacun trouve de quelle façon rendre son rôle unique. Les gens ont tendance à vous regarder étrangement quand vous leur dites votre métier, alors, je pense qu'aimer la vie en solitaire est un plus. Oui, avoir le cœur bien accroché, c'est sûr que c'est indispensable, bien qu'une personne qui ne l'a pas ne choisira de toute façon pas cette voie ! Pour ma part, la première fois, je vous avoue que j'ai bien cru ne pas pouvoir finir de le préparer. Mais je me suis blindée assez vite, et puis je suis une habituée des champs de bataille, alors des morts, vous savez, j'en vois beaucoup. Et puis, s'ils sont pris en charge suffisamment tôt, finalement, ils ont juste l'air de gens endormis ! Bon, froids, blafards et dégageant une forte odeur, certes. Disons qu'ils ressemblent à des gens endormis dans la rue en hiver après une longue soirée alcoolisée !

AAP : C'est presque poétique. Je pense que votre témoignage va vraiment contribuer à changer le regard de beaucoup - et moi le premier - sur votre métier. N'est-ce pas ? Mais il me semble qu'on a à peu près fait le tour. Voulez-vous ajouter quelque chose avant de conclure cet échange ?

Marvailh : Ma foi, je ne vois qu'une chose. J'espère en effet que le regard des gens changera, et j'espère même, qui sait, avoir convaincu des gens de se lancer dans cette carrière. Nous sommes peu nombreux, et il y a tant de vivants en sursis, surtout en cette saison ! Pour la santé de la France, enterrez vos morts. Ou brûlez-les, je sais qu'il y en a encore qui exercent ces rites païens, peu importe. C'est important !

AAP : A bon entendeur ! Merci beaucoup d'avoir répondu à nos questions.

******

Cet entretien aura-t-il fait naître une nouvelle vocation chez vous ? A défaut, il vous aura peut-être inspiré l’envie de participer, vous aussi, à la F.A.I.M ! Continuez d’écrire à Arnauld Cassenac (IG : Arnauld) pour partager avec vos concitoyens l’expérience de votre métier !

Arnauld, pour l’AAP

10/12/1465 Elections au conseil du Comté d'Artois : PlA recueille la majorité absolue des sièges

PARIS (AAP) - La liste Pour l Artois est arrivée en tête lors de l'élection au conseil de Comté d'Artois, et obtient la majorité absolue des sièges. Elle pourra donc gouverner seule.

Répartition des suffrages exprimés :

1. "Pour l Artois" (PlA) : 100%

La répartition des sièges au scrutin à la proportionnelle conduit à une nouvelle répartition des postes du conseil :

1 : Chany (PlA)
2 : Noone (PlA)
3 : Liptis (PlA)
4 : Cheyen (PlA)
5 : Ombeline (PlA)
6 : Brett_sinclair (PlA)
7 : La_marie_ (PlA)
8 : Liam_de_lostebarne (PlA)
9 : Graindesable (PlA)
10 : TontonOni (PlA)
11 : Maighdin (PlA)
12 : Karie (PlA)

Les membres du conseil reconnaîtront le prochain Duc d'ici à deux jours. Ce dernier devra alors présenter ses hommages à son souverain, et nommer aux principales charges du Duché.

08/12/1465 Deux traîtres, deux mesures

Paris (AAP) - Alors que la France se réveille en deuil, elle peut aussi étudier les toutes dernières annonces de feu Sa Majesté Keyfeya Romanova.

Nous apprenons ainsi qu'il semble interdit de respirer en Champagne, ainsi que de causer à des gens d'ambitions personnelles. Le sieur Lemerco se fait gronder dans une annonce parue le 1er décembre, l'accusant de « recrut[er] brigands sur nos terres, pour son groupe de bonnets rouges ». Nous apprenons aussi par la même occasion que feu la Reyne a vivement conseillé à la Duchesse en place « de mettre en procès le trublion Lemerco et de le virer de nos terres ». Mettre en procès et bannir, donc (double peine, vous noterez), pour un crime non commis. Nous ne pouvons qu'espérer que la Duchesse prenne ses propres décisions en réfléchissant bien.

Deux jours plus tard, nous apprenions que feue Sa Majesté aimait le céleri. Fantastique. Dans son annonce, elle évoque un groupuscule dénommé « Les joyeux Poireaux » comme étant des politico-brigands. Il est dommage que la Reyne soit décédée, nous aurions bien aimé connaître sa définition de ce nouveau type de brigands. Nous apprenions donc dans cette annonce qu'une Céréale et qu'un type doté d'un numéro (Mike91) avaient pris chacun une mairie et que ça leur valait le titre de traîtres à la Couronne de France.

Du coup, on se demande bien comment sont considérés des groupes de vrais brigands bien connus pour leurs prises de mairies répétées depuis des années comme la famille des Corleone ou les Fatums, si le moindre péquenot qui prend une mairie est déclaré félon. Nul doute que certains doivent être forts jaloux de ne pas avoir encore acquis ce statut.

Nous pouvons aussi noter que si feu la Reyne a su donner des cours de journalisme à l'AAP auparavant, elle n'a semble-t-il pas vérifié les informations énoncées dans son annonce, puisque de pillage à Chalon il n'y a pas eu et que les Poireaux mis en procès se sont tous présentés en tribunal bourguignon.

Le même jour, nous apprenons qu'au terme de trois mois de larbinage pour le compte de la royauté, le traître Jason Ludgares de Vissac se voit détraîtriser à tout jamais. Nous ne pouvons qu'applaudir la ténacité devant l'adversité dont l'homme a fait preuve. Espérons qu'il saura retrouver sa dignité rapidement et poursuivre sa vie.

Des conseils à gogo, de nouveaux traîtres, un ancien traître grâcié, la fin du règne de Sa Majesté Keyfeya Romanova aura été mouvementé en écriture.

Eliance, pour l'AAP

----------------------
Annonce Lemerco : http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2357467

Annonce Poireaux : http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2357538

Annonce Jason : http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2357587

05/12/1465 Mort de la reine Keyfeya

Paris (AAP) - La malédiction royale a encore frappé dimanche, puisque la reine Keyfeya a trouvé la mort "dans un tragique accident", selon les mots d'une annonce royale, quelques jours après avoir accouché de son fils Arthur-Laurier.

Le deuil a été déclaré et chacun peut choisir de se vêtir de noir et de blanc, ou d'aborder un bandeau à son bras.

Qui dit mort du souverain dit également "nouvelles élections royales". Les inscriptions sont ouvertes depuis dimanche matin, et déjà six candidats se sont inscrits : Mooze (un candidat italien), Alvira de la Duranxie (actuel Dauphin de France), Namaycush de Salmo Salar, Stephan von Salem, Vittoria Farnezze de Sulignan, et Eldric Plantagenêt. Les estrades sont en cours de construction mais vous pouvez d'ors et déjà aller les rencontrer pour les questionner sur leurs programmes.

Raymond de Pétrus, pour l'AAP

Annonce de la naissance d'Arthur Laurier : http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2357008
Annonce de la mort royale et règles de deuil : http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2357727
Les élections royales : http://forum.lesroyaumes.com/viewforum.php?f=5321

+

Cours

Product Price Variation
Loaf of bread 5.8 -0.13
Fruit 8.85 0.37
Bag of corn 3.05 0
Bottle of milk 9.68 0.3
Fish 16.64 -1.32
Piece of meat 17.09 -0.06
Bag of wheat 11.08 -2.05
Bag of flour 12.63 -0.08
Hundredweight of cow 19.9 -2.5
Ton of stone 9.93 -0.04
Half-hundredweight of pig 15.28 -0
Ball of wool 11.5 0.02
Hide 16.4 0.05
Coat 49.5 0
Vegetable 10.62 0.12
Wood bushel 4.47 0.13
Small ladder 20.01 -0.1
Large ladder 64.6 -0
Oar 20.08 0.08
Hull 36.49 0
Shaft 8.03 0.12
Boat 109.18 -0.47
Stone 30.79 2.61
Axe 144.72 -1.48
Ploughshare 43.75 0
Hoe 30 0
Ounce of iron ore 8.19 -0.37
Unhooped bucket 22.39 -0
Bucket 37.43 -0.01
Knife 17.9 0.13
Ounce of steel 48.99 0
Unforged axe blade 54.14 0
Axe blade 116.44 0
Blunted axe 119.68 -0
Hat 53.66 -0
Man's shirt 119.14 0.08
Woman's shirt 117.5 0.03
Waistcoat 143.9 0
Pair of trousers 76.58 -0
Mantle 262.44 0
Dress 265.2 0
Man's hose 45.32 -0.02
Woman's hose 45.62 -0.01
Pair of shoes 26.58 -0
Pair of boots 86.27 -0
Belt 45.89 -0
Barrel 12.03 0.03
Pint of beer 0.86 0
Barrel of beer 62.75 0
Bottle of wine 1.66 0
Barrel of wine N/A N/A
Bag of hops 19.34 0
Bag of malt 10 0
Sword blade 101.19 0
Unsharpened sword 169.69 0
Sword 141.48 -11.39
Shield 38.15 -0.31
Playing cards 83.63 -0
Cloak 182.2 -0.03
Collar 71.98 0
Skirt 139.19 0
Tunic 222.51 -0
Overalls 115.73 0
Corset 119.88 0
Rope belt 53.86 0
Headscarf 46.65 0
Helmet 164.91 -0.01
Toque 46.68 0.01
Headdress 79.63 0
Poulaine 64.02 -0
Cod 11.36 0
Conger eel 12.75 0
Sea bream 18.23 0
Herring 17.43 0
Whiting 17.34 0
Skate 17.06 0
Sole 18.03 0
Tuna 18.44 0
Turbot 18.02 0
Red mullet 16.61 0
Mullet 18.16 0
Scorpionfish 20.5 0
Salmon 16.67 0
Arctic char 12 0
Grayling 17.43 0.9
Pike 17.07 -0
Catfish N/A N/A
Eel 17.77 0
Carp 17.66 0
Gudgeon 17.97 0
Trout 17.87 -0
Pound of olives 13.38 0
Pound of grapes 9.21 0.01
Sack of barley 10.67 0
Half-hundred weight of goat carcasses 18.99 0
Bottle of goat's milk 12.79 -0.05
Tapestry 139.23 0
Bottle of olive oil 114.49 0
Jar of agave nectar N/A N/A
Bushel of salt 20.2 0
Bar of clay 3.45 -0.04
Cask of Scotch whisky 112.7 -0.01
Cask of Irish whiskey 133.86 -0
Bottle of ewe's milk 12.57 0
Majolica vase 10 0
Porcelain plate N/A N/A
Ceramic tile N/A N/A
Parma ham 99.03 0
Bayonne ham 52.86 -0.23
Iberian ham 77.95 0
Black Forest ham 59.68 0
Barrel of cider 51.41 0
Bourgogne wine 72.64 0
Bordeaux wine 54.2 0
Champagne wine 162.37 -0
Toscana wine 33.56 0
Barrel of porto wine 85.79 0
Barrel of Tokaji 161.26 0
Rioja wine 152.67 0
Barrel of Retsina 37.01 0
Pot of yoghurt 116.29 -0.12
Cow's milk cheese 80.23 -0
Goat's milk cheese 108.56 0
Ewe's milk cheese 82.72 2.34
Anjou wine 73.32 0
Ewe carcass 15.03 0
Mast 456.74 0
Small sail 208.62 -0
Large sail 838.83 0
Tumbler of pulque N/A N/A
Jar of pulque N/A N/A