Kingdoms Associated Press



20/10/1465 Disparition en Limousin (encore !)

Limoges (AAP) - Un avis de recherche a été lancé ces derniers jours pour retrouver une jeune fille du nom de Meabh, blonde aux reflets roux et ayant été aperçue pour la dernière fois à Guéret. Une récompense sera offerte à quiconque fournira une information concrète sur sa localisation actuelle ou son devenir. Elles sont à faire parvenir à Robert Corlenis dict Bobby, présent au « 9, rue de Lys à Limoges ».

Les ravisseurs sont soupçonnés d'être passés par le Berry, la frontière étant toute proche, et les prévôtés limousine et berrichonne ont été prévenues de l'affaire.

Raymond de Pétrus, pour l'AAP

Le RP : http://forum2.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=928151
Contact IG : Eleus

19/10/1465 Elections au conseil du Duché de Guyenne : REGULAR en tête, mais sans majorité

PARIS (AAP) - La liste Restaurons Ensemble une Guyenne Unie Loyale Active et Respec est arrivée en tête lors de l'élection au conseil de Duché de Guyenne, mais sans obtenir de majorité absolue. Elle devra donc constituer un gouvernement de coalition.

Répartition des suffrages exprimés :

1. "Restaurons Ensemble une Guyenne Unie Loyale Active et Respec" (REGULAR) : 42.3%
2. "Atchoum Une liste qui ne manque pas de Piff" (ATCHOUM) : 30.3%
3. "Guyenne o Taquet !" (GoT) : 15.9%
4. "Guyenne Indivisible Fédératrice et Tolérante." (G.I.F.T.) : 11.4%

La répartition des sièges au scrutin à la proportionnelle conduit à une nouvelle répartition des postes du conseil :

1 : Maurrane28 (REGULAR)
2 : Jeroen (REGULAR)
3 : Missanges (REGULAR)
4 : Jerem47 (REGULAR)
5 : Marguerite28 (REGULAR)
6 : Daisy. (ATCHOUM)
7 : Rackam__frost (ATCHOUM)
8 : Tiobbi (ATCHOUM)
9 : Maximilien_guise (GoT)
10 : Brixius (G.I.F.T.)
11 : Sancte (GoT)
12 : Narvath (ATCHOUM)

Les membres du conseil reconnaîtront le prochain Duc d'ici à deux jours. Ce dernier devra alors présenter ses hommages à son souverain, et nommer aux principales charges du Duché.

16/10/1465 Confessions publiques #3

Paris (AAP) - Aujourd'hui, un homme se demande s'il doit révéler ou non de nombreux secrets qu'il dissimulait à son épouse.

"Salut Phinomène,

Je t'écris, à ce jour, afin de te faire part d'une petite confession un peu particulière. Rien de bien dramatique, mais il s'agit de secrets que je garde depuis longtemps et qui me pèsent beaucoup actuellement.
C'est aussi un poil complexe à expliquer, alors j'espère que tu vas pas te paumer et que tu comprendras bien le truc.

Mon principal problème étant que je suis marié avec une femme magnifique et grandiose, avec un coeur en or et qui est noble, en plus de tout cela. Une femme respectée dont je suis tombé amoureux il y a quelques années et dont je ne peux que m'attacher de plus en plus avec le temps.
Le soucis majeur étant qu'elle ne me connaît pas à 100% puisque je lui cache beaucoup de choses. Et c'est ça qui me pèse aujourd'hui, et ce pourquoi je fais ma confession afin d'avoir quelques conseils de ta part.

Voici tout ce que je ne lui dis pas :
- Je suis le fils d'un célèbre brigand/pilleur/assassin/violeur mort depuis quelques temps.
- Ma soeur a tué ma nièce, qui était une personne importante, qui est aussi la cousine de ma femme. Ma soeur a profité du chaos pour piller et cramer bien des choses.
- Ma fille, d'une union hors mariage passée, a aussi volé, mais pour donner aux pauvres.
- Mon frère tue des gens pour le plaisir.
- J'ai, pour ma part, tué beaucoup de personnes. J'ai pillé, volé, brûlé. Je me suis infiltré dans plusieurs hautes sphères pour foutre le bordel.
- Aujourd'hui, je me suis calmé. Je travaille dans un grand Conseil et je suis devenu Curé. Mais je n'en ai rien à foutre de la foi, c'est juste pour donner au change et être discret.
- Mon chat, un gros félin de 40 kg, a bouffé un des gardes de ma femme.

Bon, tout cela en plus de quelques petits trucs par-ci, par là. Rien de bien dramatique, en soi.
La chose qui me gêne le plus, du coup, c'est que, dernièrement, j'ai pété le vase préféré de ma femme. Pour ne pas me faire engueuler, j'ai accusé la femme de cuisine. Elle s'est fait sévèrement rabrouer par ma faute. Bien que je m'en fasse un petit plaisir, vu que je ne l'aime pas, je dois avouer que c'est un peu méchant de ma part.
Ah, et j'ai brûlé, encore une fois, un moulin du village géré par ma femme.

Bref.
Qu'est-ce que tu ferais à ma place? Tu lui dirais? Tu lui cacherais?
J'ai besoin de conseils! Parce que j'arrive pas à dormir à cause de ce vase, du coup je suis grognon.

Bonne journée,
Jean-Bob du 93."

Très cher Jean-Bob,

Je vois trois points essentiels à aborder.
En premier lieu, vos secrets de famille. Personnellement, si vous sentez que cela peut être une gêne pour votre couple, j'estime que vous n'avez pas besoin d'en parler. Combien de couples se sont déchirés à cause de belle-maman, de la jolie cousine, sans parler des anciennes fréquentations ? Nous avons tous un membre de la famille dont nous ne sommes pas très fiers, après tout. Bon, pour vous c'est plusieurs membres, c'est juste pas de chance, voilà tout.

Il y a aussi la question de votre propre jardin secret. Je vous conseille vraiment de travailler votre tempérance, à travers un exercice très simple. Surtout ne vous privez pas d'un coup, vous risquez de vous frustrer et tout vous explosera à la figure un beau jour. Ainsi qu'à celle des autres.
Lorsque vous vous agacez et désirez brûler ou détruire quelque chose, respirez un grand coup et réfléchissez. Etes-vous sûr de vouloir vous laisser aller à votre colère, là de suite ? Est-ce mérité ? Si non, expirez lentement et passez à autre chose. Dans le cas contraire, privilégiez des biens plutôt que des personnes. Un objet en mille morceaux se répare et peut être de nouveau fonctionnel, contrairement à la personne en pièces détachées.
Et vous verrez, naturellement, votre entourage sentira la différence et réagira en conséquence. Votre chat notamment en sera plus apaisé et aura un appétit moins important.
Le cumul de votre fonction maritale et votre charge de Curé me semble plus problématique, mais si votre hiérarchie s'en accommode, pourquoi pas ?

Venons-en au principal problème : ce vase brisé et la femme de cuisine. Si votre comportement violent peut être l'expression d'un caractère bilieux, accuser une autre personne innocente de ses forfaits est inadmissible.
Parce que cela, messire, c'est, comme vous le soulignez, de la méchanceté, mais c'est aussi de la couardise. Alors, vous prenez vos balloches, si je puis me permettre, et vous les posez sur la table.
Soit vous assumez entièrement la faute. Soit, si vraiment cela vous gêne, vous dénoncez un de vos adversaires politiques. Notez que dans ce cas-là, on ne parle plus de méchanceté ni couardise, mais de propagande. Il s'agit d'une bête manoeuvre électorale, que votre adversaire vous rendra au centuple à la première occasion.

J'espère avoir répondu à votre interrogation du moment, et qu'en prenant en compte mes conseils, vos nuits et votre humeur seront plus paisibles.

Bien à vous,
Phinomène, pour l'AAP.

14/10/1465 La France a un incroyable métier - Juge

La France a un incroyable métier - Juge

Paris (AAP) - Après un appel à contribution pour notre nouvelle chronique, le juge des Flandres Karl-Heinz de Dampeyrre a bien voulu nous rencontrer.

AAP : Vous êtes donc juge des Flandres. C'est une charge à laquelle on est élu, cependant elle demande un vrai savoir-faire. Avez-vous suivi une formation particulière ? Des études de droit, un passage par le Barreau ou quelque chose du genre, de longues heures de déchiffrage de textes de lois ? Un apprentissage "sur le tas" ? Quel est selon vous le meilleur moyen d'apprendre ce métier ?

Karl-Heinz de Dampeyrre : Vous avez tout à fait raison, Juge est une fonction élective. Cela vous pousse à redoubler d’imagination et d’ingéniosité dans les peines infligées afin de toujours entretenir et contenter la populace, si vous souhaitez vous maintenir dans vos fonctions. Ce qui permet indirectement de d’entretenir l’autorité de la Justice. Son caractère électif est ainsi vertueux.
Pour ma part toutefois, je n’ai jamais fréquenté les bancs des cours de droit ni même fréquenté le barreau. Mais j’ai à mon avantage une carrière assez longue au sein des institutions flamandes, me donnant l’opportunité de lire et relire nos lois mais également de participer à leur rédaction. Elles n’ont de ce fait que peu de secrets pour moi.
L’expérience législative est donc une des manières d’approcher la charge de Juge. L’apprentissage scolaire du droit en est une autre, tout aussi pertinente pour autant que l’enseignant ait quelque peu baigné dans la pratique. La connaissance théorique des lois reste cependant une condition nécessaire mais non suffisante, car il n’est pas seulement attendu d’un Juge de réciter la loi. Mais de la dire en tranchant une affaire. Je crois donc qu’il est important d’être doué de certaines autres qualités, propres à cette charge.

AAP : Théorie et pratique, comme tout métier, finalement ! Justement, parlez-moi un peu des spécificités de cette charge. Quelles sont les qualités auxquelles vous pensez ? Vous avez mentionné l'imagination et l'ingéniosité, pouvez-vous développer ? Comment cela intervient-il dans l'exercice quotidien de la fonction de juge ?

K-H : La charge de Juge tient en plusieurs actes rythmés. Il est avant tout important de savoir écouter. Il se présente devant vous diverses personnes autour d’un même nœud, et elles sont souvent chacune convaincues de leur droit et ne lisent pas les faits de la même manière – quand vous êtes déjà assez chanceux que pour voir un consensus sur les faits. Il vous faut donc écouter chaque partie et chaque intervenant de manière minutieuse afin de comprendre leurs arguments et leur vision.
Il vous faut ensuite savoir faire preuve de synthèse. Après de nombreuses audiences et délibérations, vous avez généralement accumulé un volume d’informations dépassant tout entendement. Vous devez donc identifier correctement les parties (qui sont-elles, que veulent-elles), comprendre le nœud du problème et ce qui est réellement en jeu (au-delà de la sordide affaire jugée, est-ce l’ordre juridique qui est remis en cause ? L’autorité d’une administration ?).
Et alors seulement vous pouvez vous pencher sur les textes de loi afin de juger de la forme (les procédures garantissant une bonne justice ont-elles été respectées ? Le requérant a-t-il le droit d’ester en justice ?) et si nécessaire, de juger du fond (est-il crédible que la victime ait pu elle-même se découper en petits morceaux avant de s’enfermer dans un grand sac et de se jeter au fond du canal, comment tente de le prouver l’accusé ?).
Vient alors la nécessité de l’imagination et de l’ingéniosité. Premièrement parce que depuis la fin des jeux romains, le pauvre peuple n’a que peu d’occasions de se divertir réellement. Une peine cruelle et originale aura le don de l’entretenir et de le contenter, et de forger une certaine cohésion sociale. C’est une nécessité pour se maintenir dans cette charge : qui élirait un Juge trop clément qui gâcherait l’opportunité d’un bon moment en famille ?
Et ceci a la vertu de réaliser une autre fonction essentielle de la Justice, à savoir maintenir l’ordre social et l’autorité posée sur lui. Indispensable à la bonne marche d’une société civilisée.

AAP : Voilà une charge exigeante, en effet, et une lourde responsabilité. Cependant, si vous êtes seul au moment de prendre une décision, vous ne l'êtes pas pendant la procédure. Quels liens le juge entretient-il avec ses collègues ? J'entends par là les autres élus et acteurs juridiques au sein du comté (procureur, avocats...), mais aussi les juges d'autres provinces auxquels vous pouvez peut-être avoir affaire de temps à autre.

K-H : Je dois dire qu'à notre niveau, nous ne faisons que rarement appel à nos confrères d'autres provinces. Les affaires sont le plus souvent strictement flamandes (concernant des parties flamandes et des infractions au droit local). Mais au niveau de la Cour du Comté de Flandre, la collaboration est plutôt bonne. Les interventions des avocats sont souvent de qualité et dans la plupart des dossiers, la Procure effectue son travail en étroite collaboration avec le Juge afin d'éviter d'inutiles vices de procédure qui empêchent de juger du fond de l'affaire. Le point le plus problématique reste en fait le personnel du greffe, qui passe plus de temps à la cantine à discuter du stoemp servi par leur femme hier soir, qu'à faire avancer les dossiers dans leurs bureaux. Nous rencontrons également un très fort taux d'alcoolisme au sein de l'administration judiciaire, mais je ne peux me résoudre à ordonner la fermeture de la buvette du Tribunal...

AAP : Ah oui ! Bien manger et bien boire, c'est important ! Mais en parlant d'ordres difficiles à donner, j'imagine qu'il ne doit pas être facile tous les jours de décider du bon verdict. Avez-vous parfois des états d'âme, des regrets, des réticences ? Ou au contraire de profondes jubilations, ou d'autres émotions de ce type liées à votre métier ? Vous pouvez peut-être nous raconter une ou deux anecdotes - je sûr que votre parcours ne manque pas d'expériences fort intéressantes et mémorables !

K-H : Des états d’âme et des regrets, jamais. Des réticences, parfois. En fonction du degré de complexité de l’affaire et de l’impact que mon verdict peut avoir. Mais le sentiment est fort peu présent dans l’exécution de cette charge, car il risque bien plus de nous envahir et d’empoisonner notre raisonnement que de nous aider à administrer la Justice. Bien qu’il soit effectivement toujours plaisant d’avoir rétabli chaque partie dans son droit, ou de voir une large foule au sourire satisfait, se délectant d’une juste peine administrée à un dangereux criminel.
Mais il y a également les imprévus des audiences qui peuvent prêter à sourire. Du fameux problème dont je vous entretenais à l’instant, découle que les entrées au sein du palais de justice ne sont pas toujours vérifiées et il m’est déjà arrivé de voir des bergers assister à leur audience, accompagnés d’un ou de plusieurs moutons. Mais je crois que mon souvenir le plus impérissable est celui d’une récente affaire pour laquelle Sa Majesté la Reine de France m’a fait l’honneur de se rendre en mon tribunal à Bruges alors qu’un Bourgmestre à la plume légère assignait la moitié du Comté en justice… Dont la Reine dès le moment où elle posa le pied en Flandre.

AAP : En effet, ce n'est pas banal ! Vous avez risqué l'incident diplomatique ? Dites, elle ressemble à quoi la Reine, de près ? Enfin, hum, de manière plus professionnelle : vous nous avez apporté beaucoup d'éléments fort intéressants, je vous en remercie chaleureusement. Avant de conclure cet entretien, y a-t-il quelque chose que vous aimeriez ajouter ?


K-H : De près, Sa Majesté est très... Majestueuse. De loin aussi. Mais il n'y a nul incident diplomatique à craindre lorsqu'il y a suffisamment de thé, de biscuits et de champagne aux frais du contribuable. Mais c'est moi qui vous remercie pour votre invitation et vos questions, ce fut un plaisir. J'espère que la lecture de cet entretien fera naître de nouvelles vocations.

******

Ceci n'est que le premier entretien d'une série que nous espérons longue et variée. Nous recherchons toujours des témoignages, alors quel que soit votre métier, si vous souhaitez en parler, contactez Arnauld Cassenac !

Arnauld, pour l’AAP

14/10/1465 Elections au conseil du Duché de Champagne (Domaine Royal) : CCVG recueille la majorité absolue des sièges

PARIS (AAP) - La liste La Champagne ça vous gagne est arrivée en tête lors de l'élection au conseil de Duché de Champagne (Domaine Royal), et obtient la majorité absolue des sièges. Elle pourra donc gouverner seule.

Répartition des suffrages exprimés :

1. "La Champagne ça vous gagne" (CCVG) : 100%

La répartition des sièges au scrutin à la proportionnelle conduit à une nouvelle répartition des postes du conseil :

1 : Hersent (CCVG)
2 : Klouska (CCVG)
3 : Aanabelle (CCVG)
4 : Lhynne (CCVG)
5 : Jujoss (CCVG)
6 : Yvain. (CCVG)
7 : Lord_angel (CCVG)
8 : Aimelin (CCVG)
9 : Maximusdefrance (CCVG)
10 : Hailey_ (CCVG)
11 : Torchesac (CCVG)
12 : Alienor_vastel (CCVG)

Les membres du conseil reconnaîtront le prochain Duc d'ici à deux jours. Ce dernier devra alors présenter ses hommages à son souverain, et nommer aux principales charges du Duché.

+

Cours

Product Price Variation
Loaf of bread 5.94 -0.02
Fruit 9.38 -0.09
Bag of corn 3.08 0.08
Bottle of milk 9.52 -0.26
Fish 18.03 -0.03
Piece of meat 14.88 -0.22
Bag of wheat 10.95 0.04
Bag of flour 12.59 -0.38
Hundredweight of cow 22.57 0.13
Ton of stone 10.69 0.07
Half-hundredweight of pig 15.36 0.01
Ball of wool 10.78 0.01
Hide 16.08 0.02
Coat 49.5 0
Vegetable 9.7 -0.96
Wood bushel 4.33 0.13
Small ladder 20.02 -0.04
Large ladder 61.81 0.12
Oar 20.63 0
Hull 36.49 0
Shaft 8.47 0
Boat 103.4 0
Stone 31.19 -0.04
Axe 145.48 1.45
Ploughshare 15 0
Hoe 30 0
Ounce of iron ore 11.09 -0.07
Unhooped bucket 22.1 -0
Bucket 36.49 -0.04
Knife 17.85 0.13
Ounce of steel 47.08 0
Unforged axe blade 54.14 0
Axe blade 119.69 0
Blunted axe 128.6 9.87
Hat 49.65 -0.22
Man's shirt 120.85 2.12
Woman's shirt 122.4 0
Waistcoat 140.87 0.38
Pair of trousers 74.06 -0.03
Mantle 262.99 0
Dress 262.51 0
Man's hose 47.02 -0
Woman's hose 45.37 0.08
Pair of shoes 27.65 0.19
Pair of boots 86.55 -0.05
Belt 40.99 -0
Barrel 13.54 -0.01
Pint of beer 0.86 0
Barrel of beer 62.76 0.02
Bottle of wine 2.31 0
Barrel of wine N/A N/A
Bag of hops 19.34 0
Bag of malt 10 0
Sword blade 101.19 0
Unsharpened sword 169.69 0
Sword 151.99 0.04
Shield 29.81 0.97
Playing cards 78.23 0
Cloak 167.29 0
Collar 69.96 0
Skirt 140.12 -0.25
Tunic 223.13 0
Overalls 114.24 -0
Corset 115.68 -0.02
Rope belt 53.86 0
Headscarf 47.72 0
Helmet 164.88 0
Toque 45.53 0
Headdress 79.86 0
Poulaine 66.13 -0.01
Cod 11.36 0
Conger eel 12.67 0
Sea bream 18.31 0
Herring 17.42 -0
Whiting 17.42 0
Skate 17.11 0
Sole 18.11 0
Tuna 18.35 0
Turbot 18.02 0
Red mullet 16.77 0
Mullet 18.27 0
Scorpionfish 20.5 0
Salmon 16.68 0
Arctic char 12 0
Grayling 17.66 0
Pike 18.02 -0
Catfish N/A N/A
Eel 17.85 0
Carp 18.1 -0
Gudgeon 15.39 -0.26
Trout 17.88 0
Pound of olives 13.3 0
Pound of grapes 8.13 0.6
Sack of barley 10.67 0
Half-hundred weight of goat carcasses 19.27 0
Bottle of goat's milk 12.87 0
Tapestry 133.28 -0
Bottle of olive oil 128.68 0
Jar of agave nectar N/A N/A
Bushel of salt 18.17 0
Bar of clay 6.23 -0.03
Cask of Scotch whisky 124.41 31.25
Cask of Irish whiskey 128.15 0
Bottle of ewe's milk 12.65 0
Majolica vase 10 0
Porcelain plate N/A N/A
Ceramic tile N/A N/A
Parma ham 84.48 -0
Bayonne ham 53.26 0
Iberian ham 71.66 0
Black Forest ham 62.1 0
Barrel of cider 63.61 0.01
Bourgogne wine 73.8 0
Bordeaux wine 69.56 -0.08
Champagne wine 159.05 0
Toscana wine 26.3 0
Barrel of porto wine 86.54 0
Barrel of Tokaji 158.67 0
Rioja wine 150.78 0
Barrel of Retsina 27.18 0
Pot of yoghurt 93.42 0.01
Cow's milk cheese 83.55 0
Goat's milk cheese 110.39 -0
Ewe's milk cheese 93.94 0
Anjou wine 63.38 0
Ewe carcass 15.1 0
Mast 456.72 0
Small sail 208.21 0
Large sail 838.68 0
Tumbler of pulque N/A N/A
Jar of pulque N/A N/A